Ma Demoiselle Pierre

Posted on Dimanche 28 février 2010 in the category MODE

Chic & Geek n’est pas en ligne depuis très longtemps. Pourtant j’ai l’impression que vous savez tout de moi, ou de mon quotidien de ces dernières semaines en tous cas.

Vous savez que je rêve devant les rubans.

Que le Do It Yourself, je le snobe… pour la bonne raison que je n’y excelle pas et c’est une litote.
Mais si souvenez-vous : quand il s’agit de créer un sac virtuel, je ne suis pas la championne des couleurs !
Et Ô comble de l’angoisse, vous m’avez vue en action monter un sapin de Noël !

Cependant, quand je vois les doigts de fées de certaines, je suis béate: des badges de Pretty Stéphanie aux pièces customisées de l’Atelier Vintage !

Accessoirement, ma grand-mère est la reine du tricot

Pourquoi je vous rappelle tout ça ?

Parce que je crois que j’ai déniché une perle…

Il y a même plusieurs perles sur ce tout nouveau blog boutique en ligne dont je veux vous parler.

J’y ai senti quelque chose, un coup au cœur qui vous renverse d’amour pour une adorable babiole.

Le shopping pour moi, ça commence toujours par le fantasme et autour des objets, plus encore des bijoux, j’ai envie de rêver.
Je veux qu’on me raconte des histoires, belles, tristes, romantiques ou rock’n roll, mieux encore, tout à la fois.

C’est possible juste en me montrant une image…

Oui ce nœud plat et ces chaînes, au milieu de roses épanouies…
Puis la boîte dessous qui cache un sac ou plutôt des chaussures merveilleuses (est-il besoin de vous rappeler jusqu’où Miu Miu m’emmène en rêves et en vitrines ?)

Je sais, il y a plein de liens dans mon article du jour. C’est parce que c’est dimanche alors musardez sur le site, si l’envie vous en prend. Chaque lien (mot souligné) cache un ancien billet, qui me revient en mémoire.

Mais attendez que je vous raconte l’histoire…

Dans la vie, de l’école à la réunion confiture Bonnes Mamans, il y a les copines qui sont douées pour bricoler, je les adore et je les envie…
Elles savent coudre, faire un noeud, décorer une table, arranger des fleurs, recycler un vieux pull en vintage fashion.
Elles ont du talent.

Parmi elles, quelques-unes seulement ont aussi un rêve, une vision, une ambition.

Et dans ce second groupe, encore moins nombreuses sont celles qui concrétisent leur don.

Quand je suis tombée sur le site de “Ma Demoiselle Pierre”, j’ai su que j’étais face à la dernière catégorie.

C’est une chance énorme d’assister à l’éclosion d’un talent, à la naissance d’une marque, aux balbutiements d’une collection.

La créatrice, pleine d’humilité et pétrie de sens de la mode, raconte comment est née “Ma Demoiselle Pierre” et je vous laisse le découvrir chez elle…

Moi, derrière chaque pièce, j’ai senti un frémissement, j’ai eu envie d’écrire.
Quand un bijou me donne envie d’écrire, même des bêtises, c’est magique comme sensation.

Les nœuds des sautoirs car il n’y a pas que celui plus haut:

Ceux des bagues et des bracelets:

Les petites perles à porter en grigris:

Ou les chaînes mêlées à superposer:

Oui j’ai entendu murmurer tous ces bracelets, jolis bracelets…
Mais c’était peut-être le vent ou simplement le cadre so chic de ce site.

Ce ne sont que les prémisses, le début de l’aventure.
D’un jour à l’autre, une nouvelle pièce rejoindra la collection de “Ma Demoiselle Pierre”.

Il suffisait de demander et des images exclusives de la suite de la collection, “colorama” dans des tons plus flash, nous racontent la vie d’une femme qui ose le bleu Klein ou le rouge sanguin, noeuds brochés pour soir de 14 juillet.

Oh quelle jolie surprise de saison ! Le lien rose poudré agrémenté de Liberty tellement printanier (qui irait idéalement avec le 505 si vous voulez mon avis).

Comment vous dire à quel point l’histoire même du nom de la marque, cette relation épistolaire entre une jeune fille et son amant, son Pierre, m’a bouleversée.

L’idée que chaque bijou arrive dans une enveloppe, comme si, à lui seul, il résumait les mots maladroits ou étincelants, toujours touchants, des amants qui nous ont marquées.

Voilà. Je voulais vous présenter une créatrice prometteuse et je n’ai parlé que de moi, encore.

Une lectrice me demandait l’autre jour de me dévoiler, voulait en savoir plus.
A travers ce billet et tous ceux qu’il rappelle en quelques instants, je frise l’impudeur.

Je souhaite à l’artiste en herbe, qui s’active et qui rêve derrière “Ma Demoiselle Pierre”, qu’un jour, très lointain, une vieille dame élégante porte à son doigt une bague ancienne, magique comme celle de ce dimanche-là

Ce sera une bague “Ma Demoiselle Pierre”, de ses prochaines collections (car il va y en avoir d’autres).

Elle aura beaucoup de valeur.

Anne

Lien : le blog boutique de “Ma Demoiselle Pierre”

What Others Are Saying

  1. Mélisse dim 28 février at 09:26

    ah merci pour l’info !

  2. vannina dim 28 février at 14:41

    Joli article du dimanche,je suis allée voir le site de la demoiselle,ses bijoux sont ravissants.

  3. dahoé dim 28 février at 18:02

    je craque pour les gros bracelets avec le noeud !!!
    ils ont vraiment beaucoup beaucoup d’allure…
    merci pour cette découverte et bonne chance à cette nouvelle et talentueuse créatrice !!
    bisous !

  4. Laetie dim 28 février at 19:09

    ouah qu’est ce que c’est beau!! merci de nou le faire découvrir!!

  5. Isa mar 2 mars at 08:10

    Sympa ce récapitulatif de billets créatifs. Je suis retombée en enfance avec le ” do it yourself ”, lorsque j’ai vu le petit métier à tisser. Qu’est ce que j’ai pu m’amuser avec ce truc là quand j’étais petite …
    Et pour cette jeune créatrice de bijoux, je dis chapeau ! c’est toujours courageux de se lancer.
    Ses créations étant ravissantes ( le sautoir à noeud est superbe ), je suis sûre qu’elle s’en sortira très bien !

  6. deAnneàZèbre mar 2 mars at 10:53

    Juste Magnifique….. tant l’univers que les créations elles-mêmes… et puis moi les noeuds-noeuds… j’adooooooooooooore!!!!

  7. parisbreakfast mar 2 mars at 19:04

    Beautiful!!
    I am like you, I can do zero except draw and aquarelles
    I can not sew
    I can not fix ANYTHING
    I think I do not drive because what if I had to change a tire
    I never learned to SMOKE even!!
    I will get a portable soon I hope…
    I am afraid-so many things to do to a cell.
    I am Hopeless…
    I do admire others with these skills
    I am looking for the link for this creative…
    hopeless -can not find it :(
    aieeee

  8. parisbreakfast mar 2 mars at 19:06

    OK YAY I found the link!
    I am not hopeless completely
    WOW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Anne

AnneParis, ascendant rive droite.
Quand elle n’a pas les lunettes collées à l’écran de son mac, le nez frétillant à l’affût des bons plans secrets de Polichinelle, vous croisez cette élégante en tutu dans le Jardin du Palais Royal, entre Montorgueil et Place Vendôme.
Anne est l’amie dont vous avez besoin pour boucler vos cadeaux de Noël, dénicher le bijou d’une vie ou la bougie d’une soirée. Marraine la fée, styliste, shopping partner, tête à coiffer, écrivain public, elle peut aussi donner des cours de maths ou de repassage.

Chic & Geek

Chic & GeekL’union fait la force.
Ce postulat d’une complémentarité possible est le point de départ du site. S’y côtoient tentations, rêve, idées pour un autre souvent mal compris, clins d’oeil, opinions, crash-tests ou comparatifs...
Un clavier peut être beau, des lunettes de soleil à la pointe de la technologie ! Chacun va donc mettre son grain de sel dans les posts de l’autre pour les éclairer de façon inattendue, pas toujours moqueuse. Les questions naïves ne sont pas les plus simples et le débat peut devenir passionné.

Paolo

PaoloVienne, les rives du Danube.
Un chevalier italien en armure Mac OS, défenseur du design et de l’ergonomie face à la force brute, pourfendeur de dragons le jour pour ses deux poupées, de Furbolgs la nuit tombée ? Un geek tendance élitiste en quête perpétuelle de qualité ? Faire se retrouver 50 amis aux emplois du temps chargés, aux exigences variées, dans un coin perdu de Bavière pile à l’équinoxe d’automne, c’est facile ! Qui prépare le repas, vous sert des oeillades bleues ou du vin et discute avec fièvre jusqu’au matin ?