Happy Birthday, Rupert !

Posted on Jeudi 17 novembre 2011 in the category MODE


Bien souvent, je sonne la clochette de chez Rupert Sanderson près du Palais Royal pour faire un bisou à Charlotte ou Vittoria, rêver devant les chaussures et prendre des nouvelles de cette marque que j’aime, parfois même prévoir une fête.

L’évènement de cette semaine, ce sont les 10 ans de la Maison…

Joyeux Anniversaire, Rupert !!!

10 ans pour ce créateur au visage pourtant si juvénile et au sourire enjôleur, rencontré lors de l’inauguration de sa boutique parisienne.

Lorsqu’il a abandonné la publicité pour se jeter à corps perdu dans sa passion qui est aussi la nôtre, passant par les meilleurs formations, apprenant des artisans italiens leurs secrets, travaillant sans relâche à chercher le galbe parfait, la cambrure idéale, en équilibre, il n’imaginait probablement pas la soirée de ce 17 novembre 2011…

En effet ce soir, pour célébrer ses Noces d’étain avec ses clientes fidèles, Rupert Sanderson, l’un des rares chausseurs de luxe indépendant (il possède ses boutiques et son usine italienne) invite 10 femmes, des veinardes, des princesses, 10 Cendrillon qui ont marqué sa carrière, contribué à l’épanouissement de sa marque, et pour lesquelles il a imaginé des souliers particuliers, points d’orgue de la Party londonienne.

Étain : Sn, élément de numéro atomique 50. Métal blanc gris très malléable. La couleur est annoncée.

Ce seront 10 modèles phares de ses collections, revisités entre gris clair et gris foncé, de l’argent miroir métallique au veau velours toucher tout doux.
Cette collection capsule fera même l’objet d’une exposition au Selfridges à Londres, puis passera peut-être par Paris (je serai au courant et donc vous aussi, c’est promis !)

WOW !!! Je ne sais pas si je pourrais marcher des kilomètres sur ces talons vertigineux, mais Dieu que c’est beau et voilà mon syndrome chronique de Cendrillon réveillé.

Mes préférées ? Elles se prénomment Estelle…

D’ailleurs, tous les noms sont ceux de jonquilles, l’autre hobby de Monsieur Sanderson, jardinier amateur, so romantic, n’est-il pas ?

Estelle est spéciale, cependant…

Déclinées en version été ouvertes ou hiver en boots daim sous le satin, passées par plusieurs couleurs déjà, elles ont dernièrement fièrement défilé pour Maxime Simoens, donnant encore plus de hauteur à sa collection Haute-Couture et revues par Rupert avec petite plateforme, en or, blanc ou black, chanvre, satin, cuir…

Un triomphe pour le jeune couturier chouchou des rédactrices, et un sourire modeste du chausseur délicat.

Forcément, ça leur confère un statut particulier.

Mais si elles sont chères à mon coeur, c’est que ce sont les premières que j’ai aperçues ce jour-là, en bleu des Mers du Sud dans la vitrine et satin noir aux jolis pieds de Charlotte, devenue mon amie depuis.

Elle est donc ma Comtesse aux pieds nus, et vernis.

Mais qui sont les 10 autres nobles dames ?

Des peoples adeptes de Rupert, on en trouve une ribambelle…

Celles-ci ou bien la pétillante Lily Allen, que Rupert a mariée cet été ?

Vous imaginez des chaussures dessinées spécialement pour vous ? Il lui avait aussi fait une paire de ballerines, pour danser toute la nuit : Le rêve ultime des shoe-addicts…

Continuons le jeu des devinettes. Pourquoi pas la dernière en date portant Rupert sur tapis rouge cette semaine, la jolie sirène de Pirates des Caraïbes et actrice prometteuse, Astrid Berges-Frisbey ? Chausser une sirène, quel challenge !

D’autres noms me viennent à l’esprit comme Freida Pinto, Kylie Minogue, Daisy Lowe ou même Kate Middleton devenue Duchesse de Cambridge lors d’une cérémonie dont nous avions ensemble imaginé les shoes de la mariée

Toutes ont adopté des modèles de Rupert :

Probablement aussi des femmes moins médiatisées mais au pouvoir incommensurable, rédactrices de Mode, head of Fashion de grands magasins, et puis peut-être votre voisine ou ma gardienne, qui sait ?

Les paris sont ouverts et je récolte les mises pour deviner qui portera Estelle version Etain, rutilantes :

ou ses cousines, Delta, Christobel, Kitkat :

Babylon, Bianca, Decor :

Enfin Dieppe, Troy ou Jupiter :

Choisissez vos préférées parmi ces 10 et souhaitons ensemble une soirée étincelante à Rupert et aux élues de son coeur, un merveilleux anniversaire !

Surtout, que la route soit encore longue pour ce génie cordonnier, une route de paillettes certes, mais plus encore un chemin qui lui ressemble, traversant les vignes, bordé de coquelicots, avec celle qu’il aime et leurs enfants…
Souhaitons-lui simplement le bonheur qui dure. Il semble déjà plutôt doué, pour ça aussi, et très bien entouré.

A bientôt, Mister Sanderson !

Anne

Liens et informations :

Le site de Rupert Sanderson

La boutique parisienne :
Rupert Sanderson
Palais Royal
Passage des 2 pavillons
5 rue des petits-champs
75 001 Paris
01 42 60 88 55

Merci Charlotte, pour toutes les infos et les belles images que je collectionne à défaut de posséder les souliers.

PS : vous noterez que sur la dernière photo, Rupert porte le même étui Leica que moi pour son appareil photo… D’un coup je me sens proche de lui et je trouve mon étui encore plus chic.

EDIT : l’article de Vogue UK qui parle de la soirée et donne des noms !!! c’est là : Vogue – Rupert Sanderson

Et la fameuse vitrine chez Selfridges :

Ainsi que la vidéo du montage, London by night, un enchantement :

BRAVO !

What Others Are Saying

  1. Mimioui jeu 17 novembre at 08:09

    Cette derniere photo, elle est divinement canon !!
    Et puis bien entendu ces souliers sont des ravissements pour les yeux, je ne sais pas trop pour les pieds car je ne les ai jamais testés mais je ne demande que ça.
    Il faut donc que j’aille faire un tour du côté non pas de chez swan mais de chez Rupert.

    • Anne mer 23 novembre at 11:34

      Etrangement stables, je te jure ! faut les essayer, au moins une fois dans sa vie, juste devant le miroir de la boutique…
      tu me diras ;)

  2. martylo jeu 17 novembre at 09:06

    bonjour
    j’aime beaucoup décor…effectivement c’est magnifique mais malheureusement je n’ai jamais su marcher avec de tels talons, et c’est pas faute de m’entrainer mdr !!!!!!!!!!!!

    • Anne mer 23 novembre at 11:35

      Je rends les armes. Je suis comme toi… Marcher, c’est beaucoup demander, mais piétiner ou s’asseoir, langoureuse… ça oui !

  3. Chris jeu 17 novembre at 10:27

    Les Dieppe me plaisent beaucoup. Talon trop haut hélas !

    • Anne mer 23 novembre at 11:36

      Là ce sont les collector, mais beaucoup de modèles existent aussi avec un talon de 5, plus praticable…

  4. Dori jeu 17 novembre at 14:12

    Dieppe ; )

    • Anne mer 23 novembre at 11:37

      Jamais allée, mais si c’est aussi joli que ce veau velours à troutrous, je te suis !

  5. Style Dilettante ven 18 novembre at 05:01

    Oh my goodness! DYING for those cut-out booties!!! How incredible…!

    http://www.inherentstylela.com/

    • Anne mer 23 novembre at 11:39

      Indeed !!! Louboutin can disappear, we have found another genius ;)

  6. Stéphanie mer 23 novembre at 10:36

    Tu sais quoi Anne ? En me baladant le week-end dernier, je suis tombée sur la boutique, et j’ai immédiatement pensé à toi !
    Ces chaussures, c’est tout toi !

    • Anne mer 23 novembre at 11:45

      Euh… t’es trop mimi, comme d’habitude ;)
      Tu passes dans le quartier parfois donc ? Faut qu’on prenne un thé toutes les deux, ma pretty parisienne !
      A vrai dire, je ne pourrais pas les porter pour la plupart… je ne suis pas assez chic.
      Mais.. allez une confidence : j’ai les mêmes boots compensées que Kylie (la la la, la la la la la, la la la… ben oui je sifflote dès que je les porte, c’est le problème !)

      Bisous
      Anne

  7. the parisienne dim 27 novembre at 19:28

    quelle allure, quelle classe .. MAis ces talons, c’est juste impossible :( Je ne pourrai jamais … Tant pis pour moi :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Anne

AnneParis, ascendant rive droite.
Quand elle n’a pas les lunettes collées à l’écran de son mac, le nez frétillant à l’affût des bons plans secrets de Polichinelle, vous croisez cette élégante en tutu dans le Jardin du Palais Royal, entre Montorgueil et Place Vendôme.
Anne est l’amie dont vous avez besoin pour boucler vos cadeaux de Noël, dénicher le bijou d’une vie ou la bougie d’une soirée. Marraine la fée, styliste, shopping partner, tête à coiffer, écrivain public, elle peut aussi donner des cours de maths ou de repassage.

Chic & Geek

Chic & GeekL’union fait la force.
Ce postulat d’une complémentarité possible est le point de départ du site. S’y côtoient tentations, rêve, idées pour un autre souvent mal compris, clins d’oeil, opinions, crash-tests ou comparatifs...
Un clavier peut être beau, des lunettes de soleil à la pointe de la technologie ! Chacun va donc mettre son grain de sel dans les posts de l’autre pour les éclairer de façon inattendue, pas toujours moqueuse. Les questions naïves ne sont pas les plus simples et le débat peut devenir passionné.

Paolo

PaoloVienne, les rives du Danube.
Un chevalier italien en armure Mac OS, défenseur du design et de l’ergonomie face à la force brute, pourfendeur de dragons le jour pour ses deux poupées, de Furbolgs la nuit tombée ? Un geek tendance élitiste en quête perpétuelle de qualité ? Faire se retrouver 50 amis aux emplois du temps chargés, aux exigences variées, dans un coin perdu de Bavière pile à l’équinoxe d’automne, c’est facile ! Qui prépare le repas, vous sert des oeillades bleues ou du vin et discute avec fièvre jusqu’au matin ?